Poul Kjærholm | Biographie | Mobilier

Résumé :

Les pièces de Poul Kjærholm sont des sculptures en elles-mêmes, mais avec une qualité discrète et subtile qui les rend idéals pour l’art de l’accompagnement. En 2004, Le musée d’art moderne de New-York a installé des lits de jour, des tables et des chaises Kjærholm dans ses galeries et son restaurant. Dans son mobilier, Kjærholm souligne l’utilité et l’usage, en mettant l’accent sur les matériaux durables et qui s’améliorent avec l’âge. Il voyait chaque pièce comme un élément à l’appui d’un espace architectural, et il était tout aussi intéressé par la manière dont une chaise ou un salon mettait le modèle en relation avec le sol et les murs alentours.

Portrait de Poul Kjærholm

Style de design : Moderne

Nationalité : danois

Inspiration : Bauhaus

Naissance : 8 janvier 1929

Décès : 18 avril 1980

Site : kjaerholmproduction.dk

Wiki : Poul Kjærholm


Réalisations en image :

Chaise Pk22 Cuir Élégance|Fauteuil PK31|Table basse PK61


Apprenti ébéniste, mais attiré par le potentiel de l’acier, Paul Kjærholm a assemblé les matériaux d’artisanat et de l’industrie pour la conception de sa série de meuble PK. Sa carrière a été lancée en 1952 quand son projet de fin d’étude à l’Ecole des arts et des métiers de Copenhague a attiré l’attention de la Communauté du design du Danemark. Le projet comprenait une chaise de salon fabriqué d’une seule pièce qui démontrait le type d’expressivité du matériau qui allait devenir la signature du designer. « Les potentiels de construction de l’acier ne sont pas les seules choses qui m’intéressent », disait le designer. « La réfraction de la lumière sur sa surface est une partie importante de mon travail artistique. Je considère l’acier comme un matériau avec la même valeur artistique que le bois et le cuir ».

Kjærholm a longuement expérimenté des matériaux et des techniques de production, qui lui ont bien servi quand il a été engagé en 1955 pour concevoir des bureaux pour l’école d’architecture à l’Académie Royale des Beaux-Arts. En plaçant une surface de travail en pin sur une base en acier prête à l’emploi, les bureaux présentaient la capacité du designer à faire ressortir les meilleurs caractéristiques de ces deux matériaux. La contradiction a rendu les matériaux froids attrayants et chaleureux, tandis que les matériaux naturels ont pris un élément de contrôle. Pendant le reste de sa carrière, les meubles de Kjærholm combinerait les matériaux industriels avec les matériaux naturels tels que le cuir, le rotin et la pierre.

Concernant la façon dont Kjærholm a nommé son travail, les numéros suivant ses initiales peuvent sembler être aléatoires. Parfois, un nombre plus élevé peut avoir une date de conception plus antérieure qu’un nombre moins élevé, et parfois c’est l’inverse. Le discipliné Kjærholm n’a cependant rien laissé au hasard, et il y a une raison bien sûr. La réponse c’est que les nombres se réfèrent à un genre d’article : de 10 à 19 pour les petites chaises avec des accoudoirs, par exemple.