Des questions ? Envie de participer ?

Allez sur LE FORUM du mobilier

Essayons de définir le mobilier de design moderne

Avant toute chose, nous précisons que cette définition ne peut être prise comme vérité, c'est un essai fortement inspiré du wikipedia anglais sur le sujet. Nous ne sommes pas des experts mais des volontaires.

Le mobilier modernes se réfère aux meubles produits à partir de la fin du XIXe siècle jusqu'aux années 1980 et qui est influencé par le mouvement dit 'modernisme'. Les idéaux post seconde guerre mondiale de limiter les excès et le coût des matériaux tout en augmentant leurs aspects fonctionnels dès la conception a fortement influencé l'esthétique du mobilier. C'était le point de départ commun du design des meubles qui ont suivi ce moment. Il est en opposition complète avec l'art décoratif, qui comprenait les styles victoriens, néoclassique et l'art nouveau : bois sculpté sombre ou doré et richement décoré, des tissus à motifs,...
Le mobilier moderne fait la place belle à la simplicité et la géométrie du métal poli. Les formes du mobilier ont évolué du visuellement encombré à un visuellement simple. Ce changement de meubles très décorés vers le minimalisme peut être attribué à l'introduction de nouvelles technologies, les changements de philosophie et l'influence des principes de l'architecture.

Avec son esthétique rappelant les machines, le mobilier moderne est rapidement venu à promouvoir la production industrielle qui met en avant l'idéal d'efficacité associé au début du XXème siècle. En supprimant de nombreux éléments décoratifs du mobilier, on peut se concentrer sur la conception de l'objet afin d'économiser temps, argent, matériel et main de œuvre. Le design moderne visait aussi à capturer la beauté intemporelle de la qualité de l'objet.

Les origines du modernisme dans le design

Avant le mouvement de design moderniste, le mobilier était considéré comme objet d'ornement. La temps passé à créer un produit était souvent proportionnel à sa valeur et son apparat. Les origines du design moderne remontent à la révolution industrielle et à la naissance de la production industrielle. Avec de nouvelles ressources naturelles et synthétiques et les progrès techniques, une nouvelle philosophie a émergé, celle qui a modifié la vision que le mobilier soit créé à des fins décoratives vers un modèle qui favorise la fonctionnalité, l'accessibilité et la facilité de production.
L'idée de design accessible, fabriqués en série pour tous n'a pas été simplement appliquée à la mécanique industrielle, mais aussi à l'esthétique de l'architecture et du mobilier. Cette philosophie de l'objet pratique est venue à être appelé 'fonctionnalisme'. Il est devenu un « mot clé » populaire et a joué un grand rôle dans les théories du design moderne. Le 'fonctionnalisme' rejette l'imitation des formes stylistiques et historiques et demande la mise en place d'une fonctionnalité dans un objet. Les concepteurs 'fonctionnalistes' considérerait l'interaction entre le design et son utilisateur et comment les fonctionnalités, telles que la forme, la couleur et la taille, seraient adaptés à la posture humaine.

Les influences

Le design moderne semble avoir évolué sur une combinaison d'influences : techniquement des matériaux innovants et des nouvelles méthodes de fabrication. Après la seconde révolution industrielle, artistes et philosophies nouveaux issus du mouvement De Stijl aux Pays-Bas, le Deutscher Werkbund et l'école du Bauhaus, tous deux situés en Allemagne.

De Stijl

Le mouvement De Stijl (le Style), a été fondée en 1917 par Theo Van Doesburg à Amsterdam. Le mouvement était basé sur les principes de promotion d'abstraction et d'universalité en réduisant les éléments matériels vers leur forme et couleur essentielle. Le design néerlandais en général a montré une préférence pour les matériaux et constructions simples, mais les artistes, architectes et designers du mouvement De Stijl se sont efforcés de combiner ces éléments pour créer une nouvelle culture visuelle. Les caractéristiques des meubles de ce mouvement sont : géométrie simplifiée avec des compositions verticales et horizontales ainsi que des couleurs primaires pures en noir et blanc. Il a été le refus des excès décoratifs du style Art Nouveau et a promu la logique de fabrication par rapport à la fonction. Les artistes influents de ce mouvement incluent Gerrit Rietveld, Piet Mondrian et Mies van der Rohe, qui ont continué à faire évoluer les idées du design moderniste.

Deutscher Werkbund

Fondée en 1907 à Munich (Allemagne), la Deutscher Werkbund était une organisation d'artistes, designers et artisans qui ont créé une utopie culturelle atteinte grâce au design et à de nouveaux idéaux au début du XXe siècle. Ils ont partagé la pensée de « form follows function » (la forme suit la fonction) ainsi que les principes de design "d'éthique pur" tels que la qualité, un matériau noble, la fonctionnalité et la durabilité. La DWB a joué un rôle clé dans la défense de ces idéaux auprès d'autres artistes allemands et designers. Elle a ainsi inspiré le développement de nombreuses institutions de design moderne. Parmi les architectes et les designers de la DWB les plus notables nous pouvons citer : Hermann Muthesius, Peter Behrens et Ludwig Mies van der Rohe.

L'école du Bauhaus

L'école du Bauhaus, initialement fondée en 1919 à Weimar en Allemagne par l'architecte Walter Gropius, était une école d'art qui combinait tous les aspects de cette matière. Il dut finalement s'installe à Dessau, en Allemagne, en 1925, en raison de tensions politiques, puis Berlin, en 1932, jusqu'à ce que les portes de l'école aient été fermées sous la pression du régime Nazi. En même temps que les modifications d'emplacement de l'école, les directions dans l'institution ont évoluées. L'école Bauhaus a mettait l'accent sur l'industrialisation lorsqu'elle était situé à Dessau, et a su maintenir ses préoccupations intellectuelles dans le design. L'objectif de l'institution était de combiner les préoccupations intellectuelle, commerciales, pratiques et esthétiques à travers l'art et la technologie. L'école Bauhaus voulait unifier tous les domaines de l'art et du design : de la typographie à la vaisselle, les vêtements, la performance, le mobilier, l'art et l'architecture. Les artistes et designers du Bauhaus les plus connus sont : Marcel Breur, Marianne Brandt, Hannes Meyer (qui était le successeur de Gropius, pour être remplacé par Mies van der Rohe).

Les cultures africaines et asiatiques

La préférence esthétique pour le baroque et le goût du complexe a été challengée non seulement par les nouveaux matériaux et la créativité des quelques artistes européens, mais aussi par l'accès facilité du design d'Afrique et d'Asie. En particulier, l'influence du design japonais : dans les dernières années du XIXe siècle, l'ère Edo au Japon, la politique isolationniste japonaise a commencé à se réduire et commerce avec l'Occident a commencé à prendre de l'ampleur. Les objets qui nous ont alors été révélé étaient frappants par leur simplicité, leur fonctionnalité et leur design sans fioriture. Une mode a alors émergée pour tout ce qui était japonais - le japonisme - sur l'Europe. Certains disent que le mouvement occidental Art Nouveau a directement émergé de cette influence. Les designers tels que Charles Rennie MacIntosh et Eileen Gray sont connus pour leur travail d'Art déco et moderne, et d'autres comme Frank Lloyd Wright sont remarquables pour un certain mélange élégant des deux styles.

Les matériaux

L'utilisation de nouveaux matériaux, tels que l'acier sous toutes ses formes et le verre, utilisé par Walter Gropius ; le contre-plaqué moulé, tel qu'utilisé par Charles et Ray Eames ; et bien sûr les matières plastiques était cruciale dans la création de ces nouveaux designs. Leur utilisation était considérée comme pionnière, voir même choquante en comparaison avec ce qui a précédé. Cet intérêt pour les matériaux et méthodes novateurs a produit un certain mélange des disciplines entre l'art et la technique. Et cela est devenu une philosophie de travail parmi les membres du Deutscher Werkbund. La Werkbund était une organisation parrainée par le gouvernement pour promouvoir l'art allemand et design dans le monde entier. Beaucoup de ceux qui y ont participé, y compris Mies van der Rohe, Lilly Reich et autres, ont aussi participé plus tard à l'école du Bauhaus. Ce n'est donc pas surprenant que l'école du Bauhaus a prolongée cette philosophie. Les participants ont fait évoluer l'idée pour promouvoir du mobilier qui serait utilisé par le plus grand nombre, que les produits issus de ces nouveaux matériaux soient fabriqué de telle sorte qu'ils pourraient être produits en masse et donc faire de bons designs, plus accessible au peuple.

Mobilier de style transitionnel

Évidemment pas tous les meubles produits depuis le début de l'ère dite moderne ne sont pas exactement de style moderne. Il y a encore énormément de conception traditionnelle faites pour le marché actuel et bien sûr, il y a aussi une tendance entière du design qui se trouve entre les deux. Elle est appelée le design transitionnel. Ni tout à fait moderne ou ni tout à fait traditionnel, c'est un mélange des éléments de plusieurs styles. Il inclut souvent le moderne et le traditionnel ainsi que des repères visuels issus des formes grecques classiques et / ou d'autres modèles non occidentales (par exemple : motif tribal africain, motifs asiatique etc..).
Le transitional design est aussi appelé 'classique avec une touche contemporaine' ou 'classique augmenté'.

Du moderne au contemporain

Aujourd'hui, les fabricants et concepteurs de meubles contemporains continuent à faire évoluer le design. Toujours en quête de nouveaux matériaux permettant de produire des formes uniques, toujours en essayant de simplifier et d'alléger les formes plutôt que de pratiquer l'ornement lourd. Et surtout, ils s'efforcent de surpasser ce qui est déjà connu pour créer des expériences visuelles entièrement nouvelles.
Les designs qui ont amené ce changement de paradigme ont été produits dans le milieu du XXe siècle, la plupart d'entre eux bien avant 1960. Et pourtant ils sont toujours considérées sur le plan international comme des symboles de l'ère moderne, du présent et peut-être même de l'avenir. Les meubles classiques modernes sont devenus un symbole de l'élégance et de la sophistication.

Gerrit Thomas Rietveld - Chaise Rouge-Bleu, 1917-1923

Mies Van Der Rohe - Chaise Barcelona et son Ottoman, 1929

Mies Van Der Rohe - Chaise MR20, 1927

Marcel Breuer - Chaise B3, 1925-1926

Isamu Noguchi - Table basse Noguchi, 1947

Hannes Meyer - Director's chair, 1925 - 1926

Walter Gropius - Fauteuil F51, 1926?

Walter Gropius - Librairie, 1923

Charles et Ray Eames - Lounge Chair, 1955